Comment ça marche ?
Passer l'animation

Torticolis ?
Douleurs Musculaires ?
Mal de Dos ?

appliquez la chaleur, soulagez la douleur

Les patchs en action
Comment fonctionne le patch

PATCH MULTI-ZONES

Soulage les tensions musculaires
et apaise la douleur.

En savoir plus

PATCH DOS

Décontracte les muscles et soulage
les douleurs du bas du dos.

En savoir plus

PATCH NUQUE, EPAULE ET POIGNET

Apaise les douleurs de la nuque,
du poignet et de l’épaule, et soulage les articulations.

En savoir plus

PATCH GENOU ET COUDE

Soulage les articulations et
les douleurs du genou et du coude.

En savoir plus

PATCH MULTI-ZONES

Avec sa petite taille et ses 4 points de fixation adhésifs, le patch MULTI-ZONES adhère à toutes les parties de votre corps. Ce format en croix s’adapte à tous vos mouvements pour 8 heures de chaleur. Ce patch chauffant confortable cible la douleur avec précision et la soulage efficacement grâce à ses 6 alvéoles auto-chauffantes.
Ce patch convient particulièrement pour le mollet, le milieu du dos ou encore la cheville.

Les patchs ThermaCare sont disponibles en pharmacie et parapharmacie.
Ils peuvent être commandés dans les points de vente à l’aide des codes suivants:
ThermaCare Multi-zones (pack de 3) : code ACL 3057330172348

Retour à la gamme

PATCH DOS

Grâce à sa forme ergonomique à scratch ajustable, la ceinture bas du dos se porte discrètement sous les vêtements et vous procure 8 heures de chaleur.

Ses alvéoles auto-chauffantes ciblent la douleur avec précision pour un soulagement efficace qui vous aide à rester actif toute la journée.

Les patchs ThermaCare sont disponibles en pharmacie et parapharmacie.
Ils peuvent être commandés dans les points de vente à l’aide des codes suivants:
ThermaCare Dos (pack de 2) : code ACL 3401060329754
ThermaCare Dos (pack de 4) : code ACL 3401098329726

Retour à la gamme

PATCH NUQUE, EPAULE ET POIGNET

Le patch NUQUE/EPAULE/POIGNET s’adapte à vos mouvements de nuque, épaule et poignet grâce à son format ergonomique. Ses deux points de fixation adhésifs vous garantissent une tenue longue durée pour 8 heures de chaleur.
Ce patch chauffant cible et soulage efficacement la douleur.

Les patchs ThermaCare sont disponibles en pharmacie et parapharmacie.
Ils peuvent être commandés dans les points de vente à l’aide des codes suivants:
ThermaCare Nuque Epaule et Poignet (pack de 2) : code ACL 3401060329693
ThermaCare Nuque Epaule et Poignet (pack de 4) : code ACL 3401060329665

Retour à la gamme

PATCH GENOU ET COUDE

Son format ergonomique à scratch vous permet de réaliser tous vos mouvements et de rester actif toute la journée.
Il vous procure 12 heures de chaleur constante. Ce patch cible la douleur avec précision et soulage efficacement les douleurs articulaires, notamment liées à l’arthrose.

Les patchs ThermaCare sont disponibles en pharmacie et parapharmacie.
Ils peuvent être commandés dans les points de vente à l’aide des codes suivants:
ThermaCare Genou et Coude (pack de 2) : code ACL 3401051380160

Retour à la gamme

MISES EN GARDE ET
PRÉCAUTIONS D’EMPLOI

Ce produit peut provoquer des cloques ou des brûlures cutanées. Ce risque augmente avec l'âge.

  • Si vous avez 55 ans ou plus, portez le patch ThermaCare sur un vêtement, et ne l'utilisez pas pendant votre sommeil.
  • Vérifiez votre peau fréquemment. En cas d'irritation ou de brûlure, retirez le patch immédiatement.
  • Si le produit semble trop chaud, arrêtez l'utilisation ou portez le patch par-dessus un vêtement.

Pour le format dos : Ne pas exercer de pression supplémentaire ni placer un bandage serré ou une ceinture par-dessus le produit.
Format nuque/ épaule/ poignet : Lors de l'application du patch sur le poignet, faire attention à ne pas superposer les alvéoles chauffantes.
Format Genou/ coude : Ne pas exercer de pression supplémentaire, ne pas porter un vêtement serré sur le patch. Ne pas positionner les alvéoles sur la face interne du genou ou du coude.
Format multi-zones : Ne pas exercer de pression supplémentaire, ne pas s’appuyer contre des surfaces dures, ne pas porter de bandage ni de vêtement serré, ni une ceinture par-dessus le patch.

  • Pour éviter d’augmenter le risque de brûlure, enlever le produit avant de réaliser tout examen d’IRM (imagerie par résonance magnétique).
  • Chaque cellule chauffante contient du fer (environ 2 g). En cas d’ingestion, contactez immédiatement un médecin.En cas de contact avec la peau ou les yeux, retirez le patch, rincez la zone affectée à l’eau et contactez immédiatement un médecin.
Précautions d'emploi
  • En cas de fuite des alvéoles et/ou de détérioration ou de déchirure du patch,
  • En association avec d’autres médicaments à usage local ou d’autres sources de chaleur,
  • Sur une peau lésée,
  • En cas de contusions (bleus) ou d’enflures datant de moins de 48h,
  • Sur des parties du corps insensibles à la chaleur,
  • Sur le visage, la tête, la poitrine, sur la face interne du bras, le pli du coude, les aisselles, les doigts, le bas du ventre, l’aine, le creux du genou, les pieds, les orteils (pour Format multi-zones ),
  • Sur des personnes ne pouvant retirer le produit sans une aide extérieure ou incapables de suivre toutes les précautions d'emploi, y compris les enfants et certaines personnes âgées.
  • Chez les enfants de moins de 12 ans.
  • Plus de 8 h par jour (Format dos / nuque/ épaule/ poignet et multizones)
  • Plus de 12 h par jour (Format Genou/ coude)


Consultez votre médecin avant utilisation :

Si vous êtes diabétique, si vous souffrez de troubles circulatoires, de maladies cardiaques, d’arthrite rhumatoïde, ou si vous êtes enceinte.


Arrêtez l’utilisation et consultez un médecin :

  • En cas de sensation d’inconfort, de brûlure, d’enflure, de rash ou de tout autre changement persistant sur votre peau à l’endroit où vous avez placé le patch.
  • Si après 7 jours, la douleur est inchangée ou s’aggrave.
Ne pas utiliser
  • Ne jamais faire chauffer le produit dans un four à micro-ondes ou essayer de le réchauffer car le patch pourrait prendre feu.
  • Ne pas utiliser ce produit après la date d'expiration indiquée sur le carton et le sachet.
  • Ne pas laisser à la portée ni à la vue des enfants et des animaux.
Précautions supplémentaires

Comment Fonctionne Thermacare ?

Les patchs Thermacare sont issus d’une technologie brevetée. Les alvéoles contenues dans les patchs sont auto-chauffantes au contact de l’air. Le principal agent naturel thermoactif est le fer qui devient graduellement du fer oxydé en réaction à l’oxygène. Cette réaction inodore produit une chaleur constante de 40°C pendant 8 heures.

Grâce à leur format ergonomique ajustable et confortable, les patchs chauffants Thermacare s’adaptent à vos mouvements et vous procurent 16 heures* de soulagement.
Les patchs Thermacare sont testés cliniquement et garantis sans actif médicamenteux.

(*8 heures pendant le port + 8 heures après le port = 16 heures de soulagement, pour le patch DOS et NUQUE/EPAULE/POIGNET)
Comment fonctionne Thermacare

Comment fonctionne Thermacare ?

Une action en profondeur

Les patchs chauffants Thermacare ciblent la douleur avec précision et la soulagent efficacement. La chaleur augmente la circulation sanguine pour accélérer l’élimination des toxines et permettre une meilleure oxygénation des tissus ainsi qu’un apport en nutriments essentiels plus élevé.

La chaleur diminue l’efficacité de la transmission des messages nerveux douloureux et soulage la douleur en profondeur.
Les formats discrets et ergonomiques des patchs Thermacare permettent une application simple et rapide. Pour cibler la douleur avec précision et la soulager efficacement grâce à une réaction naturelle, les patchs respectent votre liberté de mouvements en suivant les lignes de votre corps.

La chaleur a un effet thérapeutique à partir de 40°C. Les alvéoles auto-chauffantes des patchs vous procurent les 3°C nécessaires pour soulager la douleur et vous aident ainsi à rester actif toute la journée.

Comment fonctionne Thermacare

Les bienfaits de la chaleur

La thermothérapie est une méthode naturelle qui favorise le soulagement des douleurs quotidiennes et des affections liées à l’âge.

La chaleur soulage la douleur par différents mécanismes dont les deux plus connus sont : l’antalgie, qui bloque la transmission des messages nerveux douloureux, et la diminution de la raideur musculaire.

Vos muscles décontractés, vous pourrez alors reprendre une activité physique normale.

Les bienfaits de la chaleur

Les vertus réparatrices

Plus qu’un effet apaisant, la chaleur favorise la récupération musculaire. La chaleur augmente la circulation sanguine et facilite ainsi l’élimination des toxines.

Les apports en oxygène et en nutriments essentiels sont ainsi favorisés pour permettre une meilleure récupération et régénération des cellules.

Les bienfaits de la chaleur

Une réaction naturelle

Des patchs sans actif médicamenteux

Les multiples alvéoles auto-chauffantes des patchs Thermacare contiennent des agents naturels thermoactifs tels que le fer.

Au contact de l’oxygène de l’air, les alvéoles diffusent une chaleur qui cible et apaise efficacement la douleur, sans aucun actif médicamenteux.

Grâce à leur brevet, les alvéoles Thermacare permettent une diffusion homogène et optimale de la chaleur.

Les bienfaits de la chaleur

Pourquoi utiliser les patchs ?

En cas de douleur, les patchs chauffants Thermacare vous offrent tous les bienfaits de la thermothérapie.

Ils sont faciles à appliquer, s’adaptent à vos mouvements et ciblent la douleur, pour un soulagement longue durée.

À chaque type de douleur, il existe une solution Thermacare.

Les bienfaits de la chaleur

Quand appliquer du chaud ou du froid ?

En cas de douleur, il est important de choisir la bonne solution. La chaleur permet la vasodilatation, qui favorise la circulation sanguine. L’apport en oxygène et en éléments nutritifs est favorisé, et l’évacuation des toxines est plus rapide.

La chaleur est idéale pour les douleurs musculaires comme les courbatures, contractures et crampes. Il est aussi conseillé d’appliquer de la chaleur en cas de douleurs chroniques comme l’arthrose, tendinite et contracture articulaire.

Au contraire le froid provoque la vasoconstriction, qui génère l’insensibilité de la zone douloureuse. Le froid est conseillé pour apaiser les douleurs liées à des contusions, hématomes et bosses, ainsi que pour les inflammations.

Les bienfaits de la chaleur

Cibler la douleur

cou

Les douleurs au niveau du cou sont appelées cervicalgies. Ce type de douleur gêne les mouvements de la tête et irradie vers les épaules.

Le plus souvent, les cervicalgies sont favorisées par des postures et mouvements inadaptés (on parle souvent de torticolis) ou par l’arthrose ; ou survenir après un traumatisme.

Les facteurs responsables des cervicalgies « communes » sont multiples : l'anxiété, les activités professionnelles ou sportives, les mauvaises positions, l'arthrose.

  • Les cervicalgies posturales du jeune adulte, souvent liées à une posture inadaptée durant le travail ou les loisirs. Le cou peut toujours bouger.
  • Les cervicalgies des sujets plus âgés, ou la mobilité du cou est diminuée et souvent douloureuse. Elles sont généralement liées à l'arthrose cervicale.
  • Le torticolis, épisode aigu, débute brutalement et souvent la nuit. Il peut survenir, par exemple, à la suite d'un mouvement brusque ou d'une mauvaise position prise durant le sommeil. Il se traduit par la survenue d'une contracture d'un ou de plusieurs muscles du cou. La douleur est vive, accompagnée d'une impossibilité à tourner la tête.
Une douleur qui persiste doit vous conduire à consulter un médecin afin d’en identifier la cause. Cette douleur peut ne pas être uniquement mécanique, musculaire ou inflammatoire.
Cibler la douleur

Cibler la douleur

epaules

Les douleurs de l’épaule sont d’origine articulaire, tendineuse, ou nerveuse.

Les causes peuvent être mécaniques (épaule bloquée), liées à l'arthrose (qui peut être consécutive à une fracture) ou inflammatoires. Les tendinites (inflammation des tendons) de l’épaule, aiguës ou chroniques, peuvent concerner un ou plusieurs tendons. Elles surviennent habituellement chez des sujets plutôt jeunes et sont volontiers déclenchées par des gestes répétitifs sportifs ou professionnels.

Une douleur qui persiste doit vous conduire à consulter un médecin afin d’en identifier la cause. Cette douleur peut ne pas être uniquement mécanique, musculaire ou inflammatoire.
Cibler la douleur

Cibler la douleur

Dos

Le mal de dos appelé aussi dorsalgies, lombalgies, lumbago et même parfois mal de reins, tour de rein est une douleur fréquente qui atteint la région du dos située depuis le bas du cou jusqu’au bassin.

Ces douleurs sont très fréquentes : 80 % des Français auront mal au dos au moins une fois dans leur vie.Le plus souvent, le mal de dos a une origine mécanique : contractures musculaires, séquelles d'un traumatisme ou arthrose.

Un « faux » mouvement (rotation, flexion, redressement, mouvement des bras vers le haut, chute, port de charges lourdes sans précautions, etc.) lors d'une activité physique, rester immobile dans une mauvaise position (long trajet en voiture, travail prolongé sur ordinateur...) ou des gestes répétitifs expliquent le mal de dos.

De plus d’autres facteurs peuvent favoriser le mal de dos comme le surpoids, le manque d’activité physique ou le stress.

Une douleur qui persiste doit vous conduire à consulter un médecin afin d’en identifier la cause. Cette douleur peut ne pas être uniquement mécanique, musculaire ou inflammatoire.
Cibler la douleur

Cibler la douleur

Coudes

Les douleurs du coude sont nombreuses mais la plus fréquente est l'épicondylite (inflammation des tendons). Un contexte professionnel, sportif (tennis) ou de surmenage est souvent retrouvé. Visser, verser, serrer sont les gestes le plus souvent à l'origine des épicondylites. La douleur apparaît progressivement. Elle se propage vers la face externe de l'avant-bras mais diminue avec le repos.

Les règles de prévention des tendinites (bonne hydratation, alimentation équilibrée et pas trop riche en protides, échauffement préalable, stretching), bien connues des sportifs, s'appliquent ici.

Une douleur qui persiste doit vous conduire à consulter un médecin afin d’en identifier la cause. Cette douleur peut ne pas être uniquement mécanique, musculaire ou inflammatoire.
Cibler la douleur

Cibler la douleur

Poignets

Le poignet est constitué d’articulations qui doivent faire face à des contraintes importantes.

En dehors de la chute, la cause accidentelle la plus fréquente des douleurs du poignet est un phénomène de torsion entrainant une entorse bénigne. L’autre affection douloureuse fréquente du poignet est le syndrome du canal carpien qui désigne les troubles liés à la compression d’un nerf situé dans le poignet. Ce syndrome peut être du à des mouvements répétés liés aux activités extra-professionnelles (bricolage, jardinage, ménage, activité sportive...) ou dans un contexte professionnel ( travaux manuels répétitifs par exemple).

Par contre, l'arthrose du poignet est rare.

Une douleur qui persiste doit vous conduire à consulter un médecin afin d’en identifier la cause. Cette douleur peut ne pas être uniquement mécanique, musculaire ou inflammatoire.
Cibler la douleur

Cibler la douleur

Genoux

Les douleurs au genou ou gonalgies sont fréquentes et peuvent être liées à de multiples causes, dont l’arthrose et les accidents liés au sport. Après 50 ans, 10 % de la population est atteinte d’arthrose du genou.

Les douleurs du genou peuvent être principalement d'origine mécanique, inflammatoire, ou infectieuse :

  • Gonalgies d'origine mécanique. Elles se manifestent par une douleur mécanique à la marche ou à la station debout et disparaissant au repos.
  • Gonalgies inflammatoires. Elles se manifestent par une douleur à tout moment de la journée empêchant parfois de dormir. Elle est le fait de rhumatismes inflammatoires chroniques.

L'arthrose du genou, ou gonarthrose, est une détérioration du cartilage de l'articulation du genou. Elle est très invalidante car elle touche, comme celle de la hanche, de grosses articulations qui portent le poids du corps. En général, elle touche les deux genoux.

Les douleurs de l'arthrose ne proviennent pas du cartilage endommagé, car il n'est pas innervé (absence de nerf), mais de l'inflammation de l'articulation.

Une douleur qui persiste doit vous conduire à consulter un médecin afin d’en identifier la cause. Cette douleur peut ne pas être uniquement mécanique, musculaire ou inflammatoire.
Cibler la douleur

Cibler la douleur

Mollets

La douleur la plus fréquente est en général la crampe musculaire. C’est une contraction involontaire du muscle qui provoque une douleur vive et désagréable et qui est le résultat d’une trop grande sollicitation du muscle. En massant le mollet, on peut sentir une boule dure qui correspond au muscle contracté.

Une douleur qui persiste doit vous conduire à consulter un médecin afin d’en identifier la cause. Cette douleur peut ne pas être uniquement mécanique, musculaire ou inflammatoire.
Cibler la douleur

Cibler la douleur

Arthrose

L'arthrose se définit par une dégénérescence du cartilage ; au cours de son évolution toutes les structures de l'articulation vont être atteintes.

Il s’agit d’un excès de pression sur le cartilage, qui se gonfle d’eau (œdème), il devient plus fragile, se fissure, et finit par perdre de son volume, s'amincit et se fragmente. Des fragments de cartilage vont tomber dans la cavité articulaire.
L’arthrose est :

  • soit mécanique induite par une pression trop forte liée à une surcharge pondérale (obésité), ou professionnelle (port fréquent et répété de charges lourdes), ou sportive
  • soit structurale induite par un cartilage plus fragile en raison d’une maladie sous- jacente

L'arthrose de la colonne vertébrale est la plus fréquente, mais c'est aussi celle qui est le plus souvent silencieuse. L'arthrose des doigts est la seconde localisation par ordre de fréquence décroissante. Les arthroses de la hanche et du genou, bien que plus rares, sont les plus invalidantes. Toutes les autres articulations peuvent être touchées par l'arthrose, mais l'épaule, le coude, le poignet, la cheville sont plus rarement atteints.
Les signes de la maladie arthrosique sont principalement la douleur associée à une gêne fonctionnelle.

La douleur est dite de type "mécanique" car elle présente les caractéristiques suivantes :

  • Elle est déclenchée et aggravée par le mouvement ;
  • Elle cesse ou s'atténue plus ou moins complètement lorsque l'articulation est au repos ;
  • Elle est moins importante le matin, puis elle augmente dans la journée et elle est maximale le soir ;
  • Elle gêne traditionnellement l'endormissement, mais peut également entraîner des réveils nocturnes (environ 50 % des patients arthrosiques sont réveillés la nuit par leur douleur) ;
  • Elle réapparaît chaque fois que l'articulation concernée est soumise à un effort : la marche pour l'arthrose de hanche, monter un escalier pour le genou, lever le bras pour l'épaule...

La gêne fonctionnelle correspond à une limitation de la mobilité de l'articulation touchée par l'arthrose

Cibler la douleur
KmRFzatY4Dc
Paroles d'experts
2j33FgUZv44
Paroles d'experts
zYga9jTmmxM
Paroles d'experts
Fqx2RQ7aIPQ
Paroles d'experts